QUne « Autorisation de mise sur le marché » (AMM) délivrée pour un médicament, soit au niveau européen soit au niveau national, est transmise par une entreprise à la Commission de la transparence (CT) de la HAS, si elle veut que son médicament soit remboursé. Il y a entre 500 et 800 futurs médicaments examinés par an. D’où l’intérêt de connaître l’intérieur de la boîte noire. Entretien avec le professeur Christian Thuilliez, Président de la Commission de la Transparence (CT) à la HAS (Haute Autorité de Santé) Comment se déroule le processus?   La CT nomme un Chef de projet qui, avec son équipe, analyse le dossier transmis par l’industriel, analyse la littérature disponible et fait éventuellement appel à des experts extérieurs  si le sujet est très pointu. Un service d’évaluation des médicaments assure le secrétariat scientifique, administratif et réglementaire de la Commission. Elle est composée de chefs de projets, médecins, pharmaciens. C’est ce service qui instruit les demandes déposées par les industriels.   Quelle est la composition de cette Commission de transparence ? Elle est composée de 19 membres […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 9.90 €