Non classé

Actualité

Le rideau se lève sur les aptamères

Petites molécules tridimensionnelles aux propriétés de liaison ou catalytiques, les aptamères ont des applications infinies. Le marché, bridé pendant deux décennies, est appelé à prendre une ampleur comparable à celui des anticorps. Focus sur leur potentiel. Les ARN et les ADN ont la capacité de former des structures dans l’espace grâce à une variété d’interactions. Ils assurent ainsi de nombreuses fonctions dans l’organisme, telles que relais de l’information génétique, enzyme, interactions avec des protéines. Cette propriété de repliement est exploitée dans les aptamères : ces courtes séquences de quelques dizaines de nucléotides* ADN ou ARN simple brin sont synthétisées chimiquement et sélectionnées pour fixer des ligands spécifiques ou catalyser des réactions. La méthode principale d’identification et de sélection des aptamères, SELEX (Systematic Evolution of Ligands by EXponential enrichment) a été mise au point dans les années 1990 et protégée par des brevets. Elle repose sur une approche aléatoire qui consiste à générer une population aléatoire d’aptamères candidats, en général 1013-1015 séquences différentes, flanquées de deux séquences constantes, indispensables aux étapes enzymatiques du processus de sélection. L’activité catalytique recherchée ou l’affinité pour une cible […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €