Echo des pôles

Actualité

Les clusters japonais, une définition large

clusters japonais

Les pôles de compétitivité japonais ont des bords plus flous que leurs homologues français ou européens. On y retrouve ainsi des pôles « à la française », avec une institution indépendante qui encourage et organise la coopération entre les sociétés, centres de R&D et universités d’une même région et entre ce pôle et l’international. Mais on compte également de simples réseaux de communication et de rencontre, thématiques ou généralistes. Peuvent également être appelés clusters des pôles constitués d’un centre de R&D coordonnant divers acteurs locaux dans la réalisation d’un projet de recherche bien défini, et ayant vocation à disparaître une fois leur tâche accomplie, ou des régions présentant une forte concentration en sociétés de tel ou tel secteur d’activité sans posséder pour autant d’entité de coordination. Pour leur internationalisation, ces « clusters industriels » se reposent sur les bureaux régionaux du METI ou sur la Japan External Trade Organisation (JETRO), que ce soit pour l’organisation de participation à des salons internationaux, la signature de MOU, … En 2016, le Japon comptait plus d’une cinquantaine de « clusters », dont une trentaine développant des thématiques liées à […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €