Santé humaine

Actualité

L’interféron ? au centre des développements cliniques pour soigner le lupus

  Devenue chronique mais mortelle dans les années 50, le lupus est une de ces maladies auto-immunes multifactorielles et protéiformes méconnues. A l’occasion de la Journée Mondiale des Maladies rares du 28 février, le Pr Laurent Sailler du CHU de Toulouse, Jean-Charles Guéry de l’Inserm, et le Dr Laurent Chiche de l’Hôpital Européen de Marseille, faisaient le point à Toulouse sur la prise en charge des patient(e)s. Caractéristique de la physiopathologie lupique, l’interféron ? est aujourd’hui au centre des développements cliniques, notamment chez Néovacs. Lupus… Une maladie qui « dévore la face tel un loup » et forme des lésions cutanées en forme de « masque de loup vénitien ». L’étymologie, plus ou moins certaine, du nom de cette maladie rare, complexe, multifactorielle, systémique et chronique, appelée aussi lupus érythémateux disséminé, témoigne des manifestations cliniques dermatologiques mais le lupus s’associe aussi à des manifestations neurologiques, psychiatriques, hématologiques et affecte de nombreux organes (rein notamment) avec une évolution des symptômes dans le temps et selon les poussées. Côté chiffres, le lupus est aussi sujet à variations, avec une prévalence, variable selon les ethnies, évaluée à […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €