Non classé

Medtech

Santé humaine

Article

Mieux valoriser la recherche dans les HealthTech

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google
Partager sur reddit
Partager sur tumblr
Partager sur pinterest
biotech info uncategorized maylis chusseau

Tribune libre de Maylis Chusseau, présidente du Réseau C.U.R.I.E. et présidente de la SATT Aquitaine

Le Réseau C.U.R.I.E fédère l’ensemble des acteurs de la valorisation publique française (organismes, universités, écoles d’ingénieur, CHU, filiales dont les SATT). En tant que professionnels de la valorisation, notre objectif est de faire en sorte que les résultats de la recherche publique, obtenus seuls ou en partenariat, soient exploités dans les entreprises au bénéfice de la compétitivité et de l’emploi. C’est l’impact attendu de nos opérations.

Les SATT (société d’accélération de transfert et de technologies) ont investi 400 M€ depuis 6 ans dans les projets de maturation et les premières entreprises créées (de 2012 à 2015) ont levé près de 300 M€ selon le dernier bilan des SATT. Une étude réalisée par Bpifrance a montré que les entreprises accompagnées par les SATT lèvent plus de fonds et plus vite. Et fait notable : près de la moitié des investissements (40 %) des SATT sont attribués aux biotechs dans le domaine de la santé.

Le Réseau SATT a décidé à travers son groupe de travail sur les start-up de travailler avec France Biotech sur les process de transferts de technologie (TT) pour cette filière et, en particulier, sur les délais et les Term Sheet (principes de base de la négociation d’un accord). Nous nous sommes engagés sur ces deux éléments importants au cœur du groupe de travail transfert de technologie de France Biotech.

En complément, le réseau SATT organise son offre de technologies et, au-delà, des expertises des chercheurs sur leur territoire. Nous développons une offre de scouting, en direction des entreprises, dont les biotechs. Pour mieux répondre aux besoins d’innovation des entreprises, le groupe de business-development a pris la décision de désigner un référent, c’est-à-dire un seul interlocuteur vis-à-vis d’un groupe, d’une PME ou d’une start-up, qui va coordonner l’offre disponible dans l’ensemble du Réseau SATT. Nous recherchons selon la demande, des technologies maturées, des start-ups, des brevets et même des expertises spécifiques dans les laboratoires.

Au sein du Réseau C.U.R.I.E., nous développons également une offre intitulée « Innopreneurs » pour favoriser l’entreprenariat et accompagner la sensibilisation et l’émergence de la création de start-ups, au service de nos membres. Une offre destinée à aider les chercheurs à valoriser les produits de leur recherche.

D’autre part, nous voulons promouvoir des offres de formation sur les enjeux de la propriété intellectuelle et du TT, en particulier sur les accords de licence ou les contrats. Et pour ce faire, nous allons construire un pilote de formation en 2019, en partenariat avec France Biotech. Cela sera une occasion unique de fédérer valorisateurs et porteurs autour de l’enjeu de la création de valeur à partir de la deeptech.