Non classé

Actualité

90 % des français souhaitent amplifier la protection contre les perturbateurs endocriniens

Selon un sondage IFOP-Générations Futures, 90% des français sont favorables à ce que Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, et le gouvernement amplifient la politique de lutte contre les perturbateurs endocriniens (PE). Alors que la Commission Européenne votera  le  4 juillet prochain sa proposition de texte  sur les critères définissant les PE dans le cadre des législations pesticides et biocides, Générations Futures ainsi que trois sociétés savantes se mobilisent, protestant pour qu’une dérogation à leur exclusion pour les pesticides ne soit adoptée sous la pression des lobbies.

Sondage_ifop_gf_perturbateursendocriniens_210617