Non classé

Article

A Strasbourg, guérir et mieux prévenir !

feltzTribune libre du Dr Alexandre Feltz, adjoint au Maire de Strasbourg en charge de la santé

Aujourd’hui haut-lieu d’excellence médicale via ses entreprises et institutions, la ville de Strasbourg développe des prises en charge et prévention de la santé de sa population, notamment des plus démunis, depuis le 19 ème siècle. Elle instaurait ainsi, lors de sa période bismarckienne, la prise en charge des femmes enceintes, la prévention de la santé des enfants dans les écoles, l’accompagnement de la santé des indigents…

Depuis 2008, j’ai poursuivi et intensifié, avec le maire de Strasbourg Roland Ries et différents partenaires locaux, cette histoire si spécifique de la santé publique sur notre territoire, en sanctuarisant des services municipaux tels que la protection maternelle et infantile (PMI), le service de santé scolaire dans les écoles municipales, le service municipal de vaccination, le service d’accompagnement de la santé des plus précaires.

Pourtant, malgré nos compétences, notre engagement, nos interventions, nos innovations dans le soin,… nous n’impacterons jamais que 20% de la santé de nos concitoyens si alimentation, activité physique, état psychique, abandon des addictions ne suivent pas… Et encore faut-il qu’ils vivent dans un environnement sain !
Nous avons donc innové pour envisager la santé très globalement.

Face à la sédentarité croissante, le « sport sur ordonnance » – intégré à la politique nationale de santé publique en 2016 – a été lancé à Strasbourg en 2012. Et depuis 2014, le réseau municipal de Strasbourg accompagne près de 300 enfants de 3 à 12 ans, notamment issus des quartiers populaires, pour lutter contre l’obésité infantile. Il s’ouvrira au suivi des adolescents en 2019. Une « Maison du sport santé » intégrée à l’aile médicale des historiques Bains municipaux de Strasbourg – actuellement en cours de rénovation – sera bientôt le vaisseau amiral de la prévention par l’activité physique et sportive des Strasbourgeois.
Et pour accompagner la politique nationale de lutte contre le tabac et favoriser une baisse du nombre des fumeurs en France, le conseil municipal de Strasbourg a voté à l’unanimité l’interdiction de fumer dans l’ensemble des parcs et espaces verts de la ville depuis juillet.

Aujourd’hui, l’urgence écologique est en phase avec l’urgence d’agir en prévention de l’épidémie des malades chroniques de nos sociétés contemporaines. Les épisodes de pollution – à l’ozone en été et aux particules en hiver – nous rappellent l’impératif de réduire la circulation des véhicules polluants dans les centres urbains et de développer des transports en commun rapides et gratuits, tout en incitant nos concitoyens aux déplacements doux et actifs via de plus en plus de pistes cyclables, de parcs, d’espaces verts, de canaux, de rues piétonnes dans nos espaces de vie…

Développer les biotechnologies médicales est une opportunité immense d’améliorer la santé de la population. Investir en parallèle dans la prévention et dans un cadre de vie sain et durable est une nécessité. A Strasbourg, nous faisons de ce double enjeu notre credo « santé ».