Santé humaine

Brève

AlzProtect : réversion des symptômes Alzheimer dans un modèle animal pour le candidat médicament AZP2006.

 

La société biopharmaceutique lilloise AlzProtect a annoncé fin septembre que son candidat médicament AZP2006 a permis de rétablir complètement les capacités d’apprentissage de la mémoire dans un modèle de rongeur Alzheimer.

Actuellement en phase clinique 1, AZP2006 est développé pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP) avec pour objectif la maladie d’Alzheimer (partageant des marqueurs identiques à la PSP). Il a été testé dans un modèle de rongeur ayant une valeur prédictive validée. Ce modèle, basé sur l’injection centrale de fragments peptidiques amyloïdes, permet de démontrer l’efficacité potentielle de candidats médicaments dans la maladie d’Alzheimer.

L’injection de peptides induit en une semaine une perte totale des capacités cognitives des souris soumises à ce stress, reproduisant les symptômes de la maladie d’Alzheimer chez le rongeur.

Lorsque les souris ont été traitées par l’AZP2006 de façon concomitante, elles ont été complètement protégées contre l’apparition des pertes de mémoire. Mais le résultat le plus impressionnant a été obtenu lorsque des souris ayant perdu leurs capacités cognitives à un stade avancé des déficits dans ce modèle ont récupéré complètement leurs capacités d’apprentissage mémorielles après un traitement de 18 jours.

« Ces résultats extraordinaires ont dépassé nos espérances. On peut à présent imaginer pouvoir, non seulement stopper la maladie d’Alzheimer mais aussi permettre la récupération des capacités d’apprentissage de la mémoire chez les malades » a déclaré Philippe Verwaerde, Président et directeur scientifique d’AlzProtect. L’entreprise est actuellement en levée de fonds (3 M€) pour financer une étude complémentaire de phase clinique 1 et renforcer son dossier pharmacologique avant les premiers tests sur patients.