Les recherches avancent sur les nouvelles voies d’administration des anticorps monoclonaux, en particulier l’injection sous-cutanée et l’inhalation. Cela passe par une plus grande collaboration entre l’industrie et la recherche académique, comme l’a démontré le dernier workshop du LabEx MAbImprove qui s’est tenu le 2 juillet dernier, au Vinci de Tours.  Pour les industriels, il y a un intérêt majeur à trouver des voies alternatives à l’administration intraveineuse des anticorps monoclonaux pour proposer aux patients des voies non invasives et compatibles avec l’auto-administration à domicile, mais aussi développer de nouvelles opportunités de marché. Le workshop MAbDelivery organisé par le LabEx MAbImprove, en collaboration avec la région Centre-Val de Loire, PolePharma et l’IMT, a ainsi été l’occasion de faire le point sur les recherches actuelles concernant la voie sous-cutanée, la plus avancée, et l’inhalation, encore au stade fondamental pour les pathologies respiratoires. La voie sous-cutanée, la plus avancée Ces cinq dernières années, la voie sous-cutanée a concentré l’attention de l’industrie avec une montée en puissance du nombre d’anticorps approuvés, en particulier pour les maladies immuno-inflammatoires, comme l’arthrite rhumatoïde. Et plus récemment, en oncologie, avec le lancement […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €