Alors que les valeurs de la biotech rebondissent Outre-Atlantique, le marché français demeure atone mais la publication d’importants résultats thérapeutiques devrait faire bouger le secteur… L’année 2016 a été particulièrement difficile pour le secteur des biotechs. Aux Etats-Unis, l’indice Nasdaq Biotech a perdu 15%. En Europe, l’indice Next Biotech a concédé 13,5%. Le Brexit, les incertitudes liées aux élections nord-américaines ainsi que la baisse marquée du nombre de nouveaux médicaments approuvés par la FDA ont terni les perspectives du secteur (19 nouvelles molécules approuvées en 2016 contre 45 en 2015). A cela s’est ajouté un recul significatif des fusions et acquisitions menées en 2016 entre laboratoires pharmaceutiques et sociétés de biotechnologies. D’après les chiffres publiés par Bloomberg, 326 deals ont été conclus en 2016 pour un montant de 91 milliards de dollars (un peu moins de la moitié de ce montant a été alloué au rapprochement Shire Pharmaceuticals – Baxalta International). Le nombre d’opérations réalisées entre biotechs et sociétés pharmaceutiques est le plus faible enregistré au cours des 6 dernières années et les 91 milliards injectés dans ces opérations […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €