Santé humaine

Article

BrainEver recourt à la protéomique dans les maladies neurologiques

  La société, spécialisée en neurobiologie moléculaire, va réaliser des essais cliniques de Phase I/II dans la maladie de Parkinson à partir d’une homéoprotéine, puis dans la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique) en 2019.  « Le Professeur Alain Prochiantz, titulaire de la Chaire « Processus Morphogénétiques » du Collège de France et également Administrateur du Collège de France a largement contribué à élucider le rôle des homéoprotéines » explique Bernard Gilly, co-fondateur de la société BrainEver financée par iBionext, Innobio et Turenne Investissement et dont Alain Prochiantz est le Directeur Scientifique.  Ce dernier a consacré sa carrière à l’étude de la morphogenèse cérébrale, c’est-à-dire aux signaux moléculaires ( et en particulier au rôle des homéoprotéines) responsables de la différentiation et de la maintenance des différents neurones qui constituent notre cerveau et lui permettent de fonctionner normalement pendant toute la durée de notre vie. Directeur de l’unité mixte de recherche Collège de France/Inserm 1050/CNRS 7241 “Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie”, au Collège de France depuis 2011, Alain Prochiantz est à la tête d’une équipe scientifique internationale. Il travaille depuis près de 30 ans sur les […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.90 €