Santé humaine

Communiqué de presse

Cellectis obtient un brevet couvrant l’utilisation de la technologie CRISPR dans les cellules T

Le 24 juillet 2017 – New York (N.Y.) – Cellectis (Alternext : ALCLS ; Nasdaq : CLLS), société biopharmaceutique de stade clinique, spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T ingénierées (UCART), annonce aujourd’hui l’octroi par l’Office Européen des Brevets (OEB) du brevet EP3004337, pour son invention de l’utilisation d’endonucléases guidées par ARN, telles que Cas9 ou Cpf1, afin de modifier génétiquement des cellules T. Le brevet sera effectif à compter du 2 août 2017.

L’obtention de ce brevet pleinement axé sur le domaine thérapeutique, s’inscrit dans la la continuité des brevets obtenus par Cellectis au cours des deux dernières décennies couvrant les principales technologies d’ingénierie du génome, notamment les méganucléases, TALEN®, MegaTAL et CRISPR.

« Cellectis est une société pionnière de l’édition du génome qui a toujours été à l’avantgarde de toutes les technologies d’édition du génome », a déclaré le Dr. André Choulika, Président-directeur général de Cellectis. « Nous avons été les premiers à explorer le potentiel de la technologie CRISPR à ses débuts dans diverses applications, y compris dans le domaine thérapeutique ainsi que dans l’alimentation et ces premiers résultats ont mené à l’octroi de ce nouveau brevet. Bien que Cellectis ait sélectionné la technologie d’édition du génome TALEN® parce qu’étant la plus robuste et la plus modulable pour les usages thérapeutiques chez l’homme et pour le développement des produits de la société, notre équipe utilise parfois CRISPR en recherche et développement sur les cellules T, car c’est une option moins coûteuse et plus adaptée à la recherche amont. En tant que tel, ce brevet renforce encore davantage la position de leader de Cellectis dans le domaine de l’édition du génome et nous prévoyons d’obtenir des brevets supplémentaires dans un avenir proche ».

Cellectis est convaincue de la solide valeur de ce brevet pour le développement futur de cellules CAR-T ingénierées et entend le mettre à disposition des entreprises qui souhaitent utiliser cette technologie dans les cellules T via des accords de licence.

Les inventeurs de ce brevet sont le Dr. André Choulika, Président-directeur général de Cellectis et l’un des pionniers dans le développement de technologies d’ingénierie du génome induite par nucléases ; le Dr. Philippe Duchateau, Directeur Scientifique de Cellectis et expert en édition du génome ; et le Dr. Laurent Poirot, Responsable de la Recherche amont de Cellectis et expert des fonctions géniques dans les cellules immunitaires.