En juillet dernier, Paris a accueilli le congrès mondial sur le sida, HIV Science, organisé par l’International AIDS Society (IAS). C’était l’occasion de découvrir la diversité des pistes de recherche et des solutions thérapeutiques. Un élargissement des options, indispensables pour les médecins comme nous l’a expliqué le professeur Jean-Michel Molina, chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l’Hôpital Saint-Louis (AP-HP). Quelles sont, pour vous, les grandes annonces de cette édition du congrès annuel de l’IAS ? Avant tout, plusieurs études de grande taille montrent, sur le plan thérapeutique, qu’il y a de nouveaux médicaments intéressants, comme des inhibiteurs d’intégrase, des inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse. D’autres études ont également évalué des combinaisons de molécules dans un même comprimé ce qui simplifie la prise des traitements et leur observance. Les résultats de ces essais de phase III permettent d’élargir les options thérapeutiques et de les simplifier avec des molécules très bien tolérées. C’est une bonne nouvelle. Et du côté de la prévention ? On a beaucoup parlé du vaccin hétérologue de Johnson & Johnson, avec sa stratégie de primo-immunisation et rappel… […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €