biotech info anciennes images nettoyes pr manivet dream pore recadré

La start-up va faire la preuve de concept de son kit de dépistage de la récidive du cancer sur la technologie à nanopores. Au-delà, elle veut profiter d’un créneau vacant dans la protéomique où elle a pris de l’avance depuis 15 ans. Développer un kit permettant de faire le diagnostic de la récidive du cancer à partir de cellules tumorales circulantes dans le sang, tel est le premier objectif de la société DreamPore. « C’est une technologie non invasive. Notre équipe, à l’hôpital, est capable de détecter et d’isoler une seule cellule tumorale dans un prélèvement de sang, et d’identifier les plus agressives, celles qui vont se métastaser dans un autre tissu, à l’aide de la technologie nanopores développée par l’équipe du Pr. Pelta » explique Philippe Manivet, directeur du Centre de Ressources Biologiques de l’hôpital Lariboisière, chercheur de l’UMR INSERM 1141. C’est une innovation développée en collaboration entre l’Université (Cergy-Pontoise et Evry-Val d’Essonne), l’hôpital Lariboisière et Excilone, PME prestataire de services de microgénomique, brevetée en 2016, qui a donné lieu fin 2017 à la création de Dreampore par ses […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €