La France qui a raté le virage industriel des anticorps monoclonaux captés par les pays anglo-saxons, se met en ordre de bataille pour ne pas rater celui des Médicaments de Thérapies Innovantes (MTI). « Sur 8 produits de thérapie génique ou cellulaires dont la recherche est issue du Généthon, la plupart ont été licenciés à des sociétés américaines, faute de fonds d’investissement français capables d’assurer le développement et la production de ces biomédicaments » alerte Frédéric Revah, directeur général du Généthon et président d’YposKesi. Et ceci alors que selon une agence américaine 40 produits de thérapies géniques seront commercialisés dans le monde à brève échéance. Il y a un challenge, un défi lié à la bioproduction en France pour que les médicaments issus de ces biothérapies biberonnées en France, soit développées et produites également sur le sol français. Au bénéfice des malades, et à des prix accessibles pour tous, mais aussi pour profiter des retombées économiques des investissements consentis, en termes d’emploi notamment. Notre pays est en pointe dans les MTI en particulier grâce à l’investissement de 1,3 Md€ par l’AFM-Téléthon qui […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €