La start-up niçoise a réalisé le prototype d’une solution logicielle sur smartphone pour personnaliser le suivi médicamenteux des patients atteints de maladies chroniques et éviter les traitements inappropriés. «Sur l’écran du mobile s’affiche sur un cadran d’horloge la durée d’action du comprimé de paracétamol, par exemple, que vous avez pris à 9 h le matin et qui vous indique une plage horaire de 3 heures pour aller faire le marché sans trop souffrir d’arthrose”. C’est un exemple de l’utilisation  du « Jumeau digital » dont Frédéric Dayan, pharmacien et ingénieur a eu l’idée de développer le concept début 2017 après avoir travaillé dans l’équipe BioVia chez Dassault Systèmes à Sophia Antipolis. « Cela pourrait aussi être des opioïdes » précise-t-il. Cette solution logicielle destinée aux patients atteints de maladies chroniques (arthrose, cancers, maladies cardio-vasculaires, etc.), vise à éviter les sous-doses, les surdoses et les interactions médicamenteuses. « Nous simulons par une application mathématique la modélisation pharmacocinétique (PK/PD) des médicaments et nous personnalisons ce modèle grâce aux données personnelles du patient que nous y intégrons : âge, poids, sexe, insuffisance rénale. Sur certaines pathologies, le cancer par […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €