Présenté par tous les acteurs de l’innovation japonaise comme leur pôle majeur en sciences de la vie, le cluster biomédical de Kobe s’est développé sur les ruines d’un séisme. Il poursuit aujourd’hui une vision cohérente, inchangée depuis 30 ans et qui a fait la preuve de son succès. A l’origine, un projet de revitalisation Kobe est historiquement une zone d’industrie lourde : construction navale, automobile… Suite au grand tremblement de terre de 1995, la ville doit faire face à près de 7 billions de yens de pertes économiques, l’équivalent d’un an de son PIB. Pour relancer l’économie, la reconstruction n’aurait pas été suffisante. Il fallait développer un nouveau pilier économique. Ce sera l’industrie médicale, car les prévisions annoncent qu’elle deviendra un marché majeur, notamment du fait du vieillissement de la population. Le gouvernement local n’ayant aucune compétence dans le domaine, il fait appel, en 1998, au Dr Hiroo Imura, président de l’université de Kyoto, pour poser les bases du développement d’un cluster biomédical sur l’île artificielle du port. Celui-ci s’entoure de collègues du Kansai (Universités d’Osaka et de Kobe, Osaka […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €