Santé humaine

Brève

L'ADN d'un homme vivant a été modifié

Des médecins de l’hôpital d’Oakland en Californie ont édité l’ADN d’un patient souffrant de la maladie de Hunter en y ajoutant un nouveau gène. Aux patients atteints de ce syndrome fait défaut une enzyme qui décompose les mucopolysaccharides, macromolécules glucidiques formant d’importants composants des matrices extracellulaires des tissus conjonctifs. Les médecins ont injecté directement dans le corps du patient, ce qui est exceptionnel, des milliards d’exemplaires d’un gène correcteur et des ciseaux cellulaires pour couper le gène à un endroit précis. Une perfusion de 2 à 3 heures à suffi à les insérer dans l’organe. Il faudra quelques mois pour connaître les résultats de l’opération.