Industrie

Actualité

Le bisphénol A reconnu comme « perturbateur endocrinien » par l’Agence européenne des produits chimiques

Le bisphénol A (BPA) a été reconnu comme un « perturbateur endocrinien » par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) dans un communiqué publié le 17 juin.  Le  (BPA), utilisé notamment dans l’industrie du plastique, était déjà présent sur cette liste des “substances extrêmement préoccupantes” pour sa toxicité sur le système reproductif. L’ECHA reconnaît désormais que ce BPA a aussi des caractéristiques des perturbateurs endocriniens (PE), ces substances nocives pour le fonctionnement hormonal.

Le ministère français de la Transition écologique a salué la décision de l’ECHA par voie de communiqué. Cette nouvelle mise au point de l’ECHA sur le bisphénol A “ouvre la possibilité d’en limiter l’usage, en conditionnant son utilisation à l’octroi d’une autorisation temporaire et renouvelable“, explique de son côté l’Anses, l’agence française de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, qui a porté le dossier à l’ECHA au nom de la France.