Industrie

Actualité

Le PIA octroie un financement de 9 M€ à Global Bioenergies et IBN-One

Nouvelle étape pour IBN-One. La première usine d’isobutène devrait voir le jour grâce au financement de 9 M€ octroyé par le Programme des Investissements d’Avenir (PIA) à Global Bioénergies et IBN-One dans un programme impliquant Cristal Union et L’Oréal. Ce financement a été décidé au titre des démonstrateurs pour la Transition Ecologique et Energétique dont l’ADEME est l’opérateur. Il est composé d’avances remboursables en cas de succès et sera versé en plusieurs tranches sur la durée du projet (44 mois), dont une tranche initiale de 15%. Global Bioenergies, coordonnateur du projet, terminera le développement industriel du procédé, et pourra recevoir jusqu’à 5,7 M€. « Nous nous approchons pas à pas des performances cibles, et nous préparons à valider le procédé dans notre démonstrateur industriel, dont la construction en Allemagne se terminera dans les tout prochains mois » déclare Frédéric Pâques, directeur des opérations de GBE. IBN-One recevra 3,3 M€, en grande partie dédiés aux analyses de cycle de vie, aux travaux d’ingénierie de l’usine ainsi qu’à la validation de la valeur commerciale de dérivés destinés aux carburants (essence et kérosène), aux matériaux et …à la cosmétique. Cristal Union travaille sur l’approvisionnement en substrats betteraviers et prépare l’intégration de la future unité de production sur l’un de ses sites. Avec la fin prochaine des quotas sucriers, toute l’industrie betteravière européenne cherche à identifier des débouchés supplémentaires. La cosmétique en est un. L’Oréal testera des lots de composés dérivés d’isobutène biologique, dans la perspective de s’approvisionner chez IBN-One. «Cette usine devrait entrer en opération en 2019 avec une capacité annuelle d’environ 50 000 tonnes » précise Bernard Chaud, P-DG d’IBN-One. « Elle permettrait d’éviter l’émission dans l’atmosphère d’une quantité de CO2 supérieure à deux fois la quantité d’isobutène produite ».