Les 11 et 12 octobre derniers, Adebiotech a organisé un colloque sur les coproduits. L’occasion de mettre la lumière sur une ressource industrielle encore négligée. Tour d’horizon de ressources organiques et leurs valorisations innovantes. Une enquête Adebiotech réalisée par Jeanne Cadiou, étudiante à AgroParisTech, révèle l’immense méconnaissance des scientifiques, industriels ou représentants des institutions publiques à propos des coproduits. Dans cette étude, menée sur un échantillon non représentatif, 41 % des 131 répondants ont déclaré ne pas générer de coproduits… Le Code de l’environnement définit les coproduits comme « substance ou objet issu d’un processus de production dont le but premier n’est pas la production dudit bien » dans certaines conditions liées à leurs potentielles utilisations [voir encadré]. Aussi qualifiés de produits secondaires, dérivés ou résidus, ils s’avèrent difficiles à éviter. En réalité, ils inondent nos filières industrielles.   Un statut juridique délicat Si les statuts juridiques des déchets et des sous-produits sont bien définis, celui des coproduits ne l’est pas. Cette qualification juridique détermine pourtant la réglementation à appliquer notamment lors de la vente ou le transport des coproduits. Comme […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €