Le Pr Anne-Marie Caminade, était la présidente du colloque PBSI 2017 sur le bore, le silicium et le phosphore organisé par PremC du 3 au 5 juillet à Paris. Des applications pour la santé et l’imagerie se profilent à partir des découvertes de cette chimiste du phosphore qui travaille depuis 1994 sur les dendrimères au sein du Laboratoire de Chimie de Coordination (LCC) du CNRS à Toulouse. Il s’agit de véritables nano-outils pour diverses applications en immunothérapie cellulaire antivirale ou anti-cancéreuse. Interview d’Anne-Marie Caminade par Thérèse Bouveret Vous êtes spécialiste des dendrimères, des macromolécules aussi appelées arbres moléculaires de par leur structure arborescente ? Ce sont des entités chimiques se déployant autour d’un coeur multifonctionnel selon un principe itératif. Les dendrimères c’est un support : c’est ce que l’on met en surface, pour l’essentiel, qui donne toutes les propriétés. On peut tout faire avec les dendrimères. Si on met des complexes métalliques, cela favorise les propriétés chimiques pour faire de la catalyse. Avec des acides phosphoniques en surface, ils peuvent avoir des propriétés en cancérologie. Nous avons identifié en particulier un […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €