Génétique

Brève

Lumière sur le peuplement de l’Amérique

Crânes découverts dans la grotte de Lagoa Santa, au Brésil

Une étude internationale apporte des informations inédites sur le peuplement de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud en révélant des parentés génétiques insoupçonnées entre le nord et le sud du continent américain. Ces travaux mettent notamment en évidence l’impact démographique sur le sud du continent américain de la civilisation Clovis, première culture préhistorique paléoindienne apparue en Amérique du Nord il y a 13 500 ans, à la fin de la dernière période glaciaire.
Pour mener à bien ces travaux, Cosimo Posth, du département d’archéogénétique de l’Université Max Planck, en Allemagne, a analysé avec ses collègues les génomes de 49 individus ayant vécu en Amérique Centrale et en Amérique du Sud au cours des derniers millénaires, dont certains vieux de 11 000 ans. Les chercheurs les ont ensuite comparés à celui d’Anzick, une momie de jeune garçon issu de la population Clovis, vieux de 12 600 ans et découvert en 1968 dans une grotte du Nevada.
Ils ont notamment découvert dans les génomes retrouvés au Brésil, au Chili et au Belize, et vieux de 9000 ans ou plus, des éléments habituellement caractéristiques des individus de la culture nord-américaine Clovis. Or, cette lignée est absente du patrimoine génétique des Sud Américains contemporains et de leurs ancêtres les plus récents. De quoi corroborer la double hypothèse d’un peuplement primitif de l’Amérique du Sud par des Hommes issus de la population Clovis nord américaine avant leur remplacement par d’autres lignées il y a environ 9000 ans. D’autres études, portant sur des individus plus anciens, seront encore nécessaires pour reconstituer entièrement l’histoire du peuplement des Amériques.

Posth C. et al. (2018) Cell 175, 1-13