biotech info uncategorized photo signature nanobiotix bei recadrée
Signature de l’accord de Nanobiotix avec la BEI, de gauche à droite, Laurent Levy, CEO de Nanobiotix, Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI, et Philippe Mauberna, Chief Financial Officer de la société.

Nanobiotix a signé un accord avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) pour un prêt de 40 millions d’euros dont la première tranche de 16 M€ a été versée le 15 octobre, alors que la société annonce des résultats positifs pour ses essais cliniques de phase II/III avec le NBTX3 dans le sarcome des tissus mous.

Le produit phare de la société, NBTXR3, propose un nouveau mode d’action pour le traitement du cancer. Son but : détruire directement les tumeurs quand il est activé par la radiothérapie (RP) et activer le système immunitaire, pour le contrôle local et systémique de la maladie.

Accélérateur de radiothérapie

Le Dr. Sylvie Bonvalot, Chef du Service Sarcomes et Tumeurs Complexes de l’Institut Curie (Paris), a présenté les résultats positifs de l’essai de phase II/III de NBTXR3, premier produit de sa classe, dans le Sarcome des Tissus Mous à l’European Society for Medical Oncology (ESMO) à Munich (Allemagne), le 19 octobre. Ces résultats ont été également présentés au congrès de  l’American Society for Radiation Oncology (ASTRO) aux Etats-Unis. L’objectif principal et les objectifs secondaires majeurs ont été atteints : taux de réponse pathologique, marge chirurgicale négative (R0) et pourcentage de nécrose/infarctus tumoral. Dans le sous-groupe de patients ayant une maladie plus avancée, 4 fois plus de patients ont présenté une réponse pathologique complète dans le bras avec NBTXR3 que dans le bras contrôle. Selon le Dr S. Bonvalot, Investigatrice principale de l’étude, c’est l’un des essais internationaux multicentriques les plus larges jamais réalisés (sur 180 patients) dans le Sarcome des tissus mous. « Ces résultats montrent sans ambiguïté que NBTXR3 améliore la radiothérapie standard. Cela devrait changer les standards actuels de traitement dans le sarcome mais aussi potentiellement dans d’autres indications» commente le Dr S. Bonvalot.

« Nous espérons obtenir la première Autorisation de mise sur le marché (Marquage CE) en Europe fin 2018.  La preuve de concept est maintenant établie dans le Sarcome des tissus mous, une maladie rare, mais nous avons également des essais cliniques en cours dans 9 autres populations de patients» déclare Laurent Levy, le CEO de la société qui travaille avec plus de soixante-dix hôpitaux à travers le monde.

Le vaste programme de développement clinique de Nanobiotix vise 10 populations de patients dans 7 essais cliniques. NBTXR3 est évalué dans les cancers de la tête et du cou, sur des patients fragiles et âgés qui présentent des cancers avancés, ayant très peu d’options thérapeutiques. La Phase I/II de l’essai a déjà montré des résultats très prometteurs sur le contrôle local des tumeurs. Les autres études en cours portent notamment sur les cancers du foie et les métastases hépatiques, les cancers du rectum localement avancés ou inopérables en combinaison avec la chimiothérapie, de cancers de la tête et du cou en association à une chimiothérapie adjuvante et d’adénocarcinome de la prostate.

Par ailleurs, Nanobiotix mène un programme d’Immuno-Oncologie avec NBTXR3. Aux États-Unis, la société a reçu l’autorisation de la FDA pour lancer une étude clinique avec NBTXR3 activé par radiothérapie en association avec un anticorps anti-PD1 dans les cancers du poumon et les cancers de la tête et le cou.

Laurent Lévy, co-fondateur de la société en 2003, est à la tête d’une entreprise d’une centaine de salariés, répartie sur plusieurs sites (Paris, Boston, Madrid, Munich). « Nous avions levé 52 M€ en bourse en 2017, le prêt de 40 M€ accordé par la BEI, permet d’assurer la continuité du plan de développement global de NBTXR3 et de préparer sereinement l‘accès au marché européen de Nanobiotix» conclut-il.