Nicox (COX) dévoile une trésorerie nette de 41,4 M€ à la fin 2017 qui lui assure une autonomie financière jusqu’à mi-2019. En effet, la commercialisation de VYZULTA, médicament indiqué pour le traitement du glaucome et licencié au niveau mondial à Bausch + Lomb (filiale de Valeant), a démarré aux Etats-Unis en décembre 2017. « Alors que nous sommes la première biotech française à avoir obtenu deux approbations de la Food and Drug Administration (FDA) américaine en novembre 2017 pour le VYZULTA et pour le ZERVIATE en mai 2017, le cours de l’action reste bas (à 9 euros). Cela pourrait s’expliquer par le retard de l’approbation de VYZULTA à cause des problèmes de l’usine de fabrication de notre partenaire aux Etats-Unis pour des raisons liées au bon respect des pratiques cGMP et qui n’ont rien à voir avec la molécule » explique Michele Garufi, P-DG, pharmacien de formation, qui a créé la société Nicox en 1996 il y a 22 ans avec trois autres associés, une société française dont le siège est situé à Valbonne (Sophia Antipolis). Nicox possède une plateforme […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €