Santé humaine

Actualité

Par’Immune lance une protéine immuno-régulatrice majeure

Dès sa création en octobre 2017, la société a reçu un investissement de 200 000 euros de la Fondation de l’Université de Lille. Par’Immune développe des thérapies basées sur une sous-unité d’un parasite intestinal. L’identification de la protéine P28GST et de ses applications, c’est l’histoire de toute une vie. Dans les années 60, André Capron, jeune assistant en parasitologie à la faculté de médecine de Lille effectuant son service militaire à Madagascar, découvrit la bilharziose, une maladie parasitaire sévissant dans cette région du monde et causée par un ver parasite, le schistosome. De retour à Lille, il étudia les relations étroites existant entre ce parasite et ses hôtes, animaux et humains et avec son équipe, identifia plusieurs protéines impliquées dans ces interactions hôte-parasite, dont la protéine P28GST en 1987. La protéine P28GST, se révéla être une protéine majeure des parasites schistosomes, impliquée étroitement dans l’induction d’une réponse immuno-régulatrice et à ce titre considéré comme un candidat vaccinal prometteur conduisant ainsi à la mise en place d’une stratégie immunothérapeutique dans la bilharziose et à plusieurs essais cliniques de la Phase 1 à […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €