Les chercheurs de Givaudan Active Beauty testent in vitro sur des lignées cellulaires des produits d’origine végétale ou marine pour trouver des marqueurs de l’épigénétique. Interview d’Alexis Rannou, Directeur des Opérations chez Givaudan Active Beauty, business unit dédiée aux ingrédients actifs cosmétiques du Groupe Givaudan   Les industriels de la cosmétique attendent beaucoup de l’épigénétique ? Oui, comme nous l’avons constaté lors du colloque Epigen 2018 organisé par Adebiotech les 13 et 14  mars dernier, et dont Givaudan était l’un des participants et sponsor, les fournisseurs producteurs d’actifs cosmétiques comme BASF ou ID bio  ont fait état de nouvelles perspectives en dermo-cosmétique. L’épigénétique joue un rôle essentiel dans la régulation de l’expression des gènes et la méthylation de l’ADN intervient dans différents processus cellulaires, c’est en particulier un marqueur du vieillissement cutané. La relation méthylation/expression peut être complexe : selon les lignées cellulaires, une faible méthylation favorise la transcription en ARNm mais une forte méthylation va au contraire l’inhiber. Comment  procédez-vous? En tant que fabricants dans le domaine des biotechnologies blanches et marines, nous utilisons des matières premières végétales et les produits […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €