La médecine fait aujourd’hui face à de multiple défis : l’explosion des coûts de développement clinique, le vieillissement de la population qui oblige à construire des solutions régénératives et les résistances aux antibiotiques, la menace du retour du fléau infectieux. L’École polytechnique travaille sur chacune de ces questions. Polytechnique n’est plus une école centrée sur les sciences dures. Parmi les huit thématiques qui construisent sa stratégie de recherche, « bio-ingénierie, biologie et santé » est souvent citée en premier. Le dernier Jeudi de la recherche de l’X, un rendez-vous trimestriel avec les chercheurs de cette école d’ingénieur d’élite, était consacré à la médecine de demain, un sujet que l’institut militaire abordent par tous les fronts. Des maths Polytechnique met ainsi des mathématiciens à profit pour la recherche clinique. C’est le cas de Marc Lavielle, du Centre de mathématiques appliquées, qui traduit en langage informatique les phénomènes biologiques afin de mieux les comprendre et les anticiper. Son équipe Xpop : modèle de population en sciences de la vie (Polytechnique, Inria, CNRS) a participé au développement du logiciel Monolix ? qui simule la pharmacocinétique des […]

Accès restreint

Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour lire la suite

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous

S'abonner Acheter 4.99 €