Pierre Fabre et une équipe du Centre de recherche des Cordeliers ont signé un acord stratégique concernant l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques en immuno-oncologie.

Castres, France, 14 décembre 2015 – Pierre Fabre Médicament (PFM) annonce un partenariat stratégique avec l’Inserm et ses partenaires de mixité (Université Paris Descartes-Paris V, Université Pierre et Marie Curie-Paris VI et Université Paris Diderot-Paris VII) et Inserm Transfert pour l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques en immuno-oncologie. Selon les termes de cet accord, signé pour une durée de 3 ans, le Centre de Recherche des Cordeliers (CRC) et le Centre d’Immunologie Pierre Fabre (CIPF) vont travailler en étroite collaboration afin de concevoir les biothérapies de demain en cancérologie. À travers des ateliers collaboratifs réguliers, les équipes du Professeur Wolf-Hervé Fridman (CRC) et celles du Centre d’Immunologie Pierre Fabre échangeront sur leurs travaux respectifs et rapprocheront leurs expertises en immuno-oncologie. Ce transfert de connaissances permettra d’allier l’excellence scientifique académique du CRC au savoir-faire de Pierre Fabre en génération de biomolécules et en médecine translationnelle, pour sélectionner les patients qui seraient susceptibles de bénéficier au mieux de ces nouveaux traitements ciblés.

Dans un premier temps, les scientifiques du CIPF et de l’équipe des Cordeliers valideront l’intérêt thérapeutique des cibles biologiques découvertes par les chercheurs académiques. Les équipes Pierre Fabre apporteront leur expertise dans la mise au point des anticorps monoclonaux correspondants. En parallèle, les deux entités travailleront ensemble à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques. Ainsi, les travaux issus de la recherche académique se traduiront en applications thérapeutiques adaptées aux besoins des patients. Véritable passerelle entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée, cette collaboration a pour ambition de mettre à disposition des patients les futures immunothérapies contre le cancer.

Pierre Fabre bénéficie d’une longue expérience en oncologie et en immunologie. Le CIPF est dédié à la lutte contre le cancer et spécialisé dans la recherche de biothérapies ciblées. Situé à Saint-Julien-en-Genevois, il est axé sur la recherche d’anticorps monoclonaux destinés à l’oncologie et la production d’actifs biotechnologiques. Grâce à la création en 2011 de son Unité de Biotechnologie des Anticorps, unique en France, le CIPF bénéficie d’un continuum entre la recherche appliquée, le développement et la production de lots cliniques. Avec l’apport de la médecine translationnelle, et l’expertise clinique en oncologie, Pierre Fabre est ainsi un partenaire de choix pour le développement de nouvelles thérapeutiques en immuno-oncologie.

Pionnier de l’immunologie et de l’immunothérapie des cancers, le CRC, actuellement dirigé par le Pr Pascal Ferré, est reconnu pour son expertise de renommée internationale. Il a été créé en 2007 sous la direction et grâce à l’impulsion du Pr Wolf-Hervé Fridman, spécialiste de l’immunologie clinique, sous la tutelle conjointe de l’Inserm, de l’Université Pierre et Marie Curie et de l’Université Paris Descartes et de l’Université Paris Diderot. Les équipes du département « Cancer, Immunologie et Immuno-pathologie » étudient le dialogue entre cancer et système immunitaire, en particulier au sein du microenvironnement tumoral. Ils s’intéressent aux signaux de stress induits par différents traitements (chimiothérapies, thérapies par anticorps) et à leur impact sur la réponse anti-tumorale.

« J’ai dédié la plupart de mes recherches à combattre le cancer et identifier la meilleure approche pour y parvenir. En unissant nos expertises respectives, cette collaboration avec Pierre Fabre est une opportunité unique d’accélérer l’évolution de nos dernières découvertes afin qu’elles deviennent des immunothérapies anticancéreuses innovantes » explique le Pr Wolf-Hervé Fridman.

« Nous avons toutes les raisons de nous réjouir de la signature de cet accord ; c’est un accord d’envergure dans sa durée et son ambition, au cœur des priorités stratégiques d’innovation de l’Inserm et avec un partenaire français qui a montré à plusieurs reprises dans le passé sa capacité à travailler étroitement avec des équipes académiques », indique Pascale Augé, Présidente du Directoire d’Inserm Transfert.

« Nous nous réjouissons de mettre en place une collaboration avec un laboratoire français de renommée internationale en immunooncologie. Ce partenariat stratégique va renforcer et augmenter notre capacité à mettre au point des biomolécules différentes et novatrices. Cela correspond parfaitement à la stratégie d’innovation de Pierre Fabre Médicament » ajoute Nathalie Corvaïa, Directrice du CIPF.

« Pierre Fabre Médicament est profondément engagé dans la mise à disposition de nouvelles molécules et thérapies ciblées en oncologie, son domaine thérapeutique prioritaire de recherche et développement. Ce partenariat avec l’Inserm va nous permettre de renforcer nos capacités internes dans la poursuite de notre objectif de subvenir aux besoins thérapeutiques des patients en oncologie » commente le Dr Laurent Audoly, Head of R&D, Pierre Fabre Médicament.

A propos des laboratoires Pierre Fabre

Pierre Fabre est un groupe privé pharmaceutique et dermo-cosmétique fondé en 1961 par M. Pierre Fabre. En 2014, son chiffre d’affaires s’est élevé à 2,1 milliards d’euros dans 130 pays. La société est structurée autour de deux activités : les produits pharmaceutiques (médicaments de prescription, santé grand public) et les produits dermo-cosmétiques (notamment la marque Eau Thermale Avène, leader du marché en Europe et en Asie). Pierre Fabre emploie environ 10.000 personnes à travers le monde et possède des filiales dans 43 pays. En 2014, le groupe a consacré plus de 17% de son chiffre d’affaires réalisé dans le médicament à la R&D, autour de quatre domaines thérapeutiques : oncologie, dermatologie, système nerveux central et Consumer Health Care.

Le savoir-faire de Pierre Fabre en oncologie repose sur 3 décennies d’expérience dans la découverte, le développement et la commercialisation mondiale de médicaments novateurs contre le cancer, y compris des anticorps monoclonaux et des agents cytotoxiques naturels. Le groupe effectue sa R&D en oncologie à partir de deux centres de recherche :le Centre d’Immunologie Pierre Fabre (CIPF), basé à Saint-Julien-en-Genevois, et l’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF), situé sur le campus de l’Oncopole à Toulouse. L’Oncopole est officiellement reconnu par le gouvernement français comme Centre National d’Excellence pour la recherche sur le cancer.

Pour en savoir plus concernant Pierre Fabre, veuillez consulter : www.pierrefabre.com